Fréquemment, les enfants dits « à haut potentiel », ne sont pas en phase avec leur écriture. Et ce, pour plusieurs raisons.

La pensée va trop vite. L’apprentissage est répétitif, et non en phase avec l’impatiente d’un enfant à haut potentiel.

C’est  un mécanisme « sans fin »… parce-qu’ils aiment la perfection, et vivent mal « la non-réalisation parfaite ».